Saint-Laurent du Maroni

Les jeudis du cinéma Latino-américain et Afro-caribéen présentent une soirée spéciale Carnaval, Jeudi 17 janvier 2012


Les jeudis du cinéma Latino-américain et Afro-caribéen présentent une soirée spéciale Carnaval, Jeudi 17 janvier 2012
20h00 : CARNAVAL ANTAN LONTAN

Réalisé par Genevieve WIELS -documentaire France/2003/52mn -

Le carnaval aux Antilles et en Guyane est le résultat d'un métissage culturel qui puise ses racines dans les festivités païennes qui, en Europe, étaient liées à l’hiver, à l’angoisse de voir ou non le printemps revenir à une époque où l’on comprenait mal le cycle des saisons.
En utilisant l’ironie, le carnaval exorcise les angoisses du quotidien (un cyclone, le passage à l’euro par exemple), fustige les riches, les puissants, épingle ceux qui, dans l’année, ont été mêlés à l’actualité, s’y comportant de façon ridicule ou critiquable. Événements et personnages deviennent alors le thème d’une ou plusieurs chansons et sur ces chansons, toute la ville va danser.

Mais le carnaval est aussi le moment pour les peuples d'Outre-Mers de rendre hommage à leurs racines africaines et d'en célébrer l'héritage comme l'explique dans le documentaire le poète Aimé Cesaire.

21h00 : LA MATINEE

Les jeudis du cinéma Latino-américain et Afro-caribéen présentent une soirée spéciale Carnaval, Jeudi 17 janvier 2012
Documentaire réalisé par Sebastian Bednarik

Uruguay 2007 : 1h18.
Langue : Espagnol sous titré Français

La murga désigne à la fois un genre musical et une formation musico-théâtrale traditionnelle en Uruguay en Argentine et en Espagne qui évolue dans le contexte des fêtes du Carnaval. Ses chansons et sa musique sont utilisées comme éléments de protestation contre la difficile situation sociale du peuple rioplantense (uruguayen et argentin). Ses paroles reflètent les problématiques actuelles du pays.
La murga révèle clairement l’héritage noir des uruguayens et des argentins.

Après une intense recherche de “murguistas” sexagénaires, références des nouvelles générations du carnaval uruguayen, il fut constitué une équipe de 17 participants qui se présente au concours officiel du carnaval 2004. La Matinée nous permet de revivre cette histoire à travers la caméra du réalisateur Sebastian Bednarik.

Entrée: 6,50€ pour les deux films (5,00€ tarif réduit).
14 Janvier 2013 - écrit par M. F.


              






Facebook

Les annonces

Vente (120)

Divers (17)

Immobilier (53)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube