Saint-Laurent du Maroni

Monique GRANT, portrait d'une 'pionnière'.

Monique GRANT, première femme à avoir exercé le métier de sapeur pompier à Saint-Laurent du Maroni, est aujourd’hui Chef de garde au Centre de secours de la commune. Entièrement acquise à son métier, c’est sa ténacité et sa force de caractère qui lui ont permis de s’imposer dans le milieu très masculin du secours. Femme pourtant discrète, elle revient pour nous sur son parcours et nous parle de sa passion pour son métier.


Monique GRANT, portrait d'une 'pionnière'.
Monique GRANT, veux-tu te présenter ?
Je suis née à Saint-Laurent du Maroni, j’ai une quarantaine d’années et j’ai un enfant.

Quelle est ta profession ?
Je suis sapeur-pompier professionnel.

Es-tu devenue sapeur pompier par vocation ou par hasard ?
Non, ce n’est ni par vocation ni vraiment par hasard. Depuis toute petite, je voulais exercer un métier d’homme. Je me voyais aussi bien être dans la gendarmerie, la police ou l’armée. Toujours entourée de garçons, nous jouions aux « gendarmes et aux voleurs » et d’autres jeux de ce genre.

Raconte-nous ton parcours professionnel.
Lorsque que j’ai su que l’on demandait des pompiers volontaires, en 1985, j’ai tout de suite fait une demande qui a été refusée. Je me suis renseignée auprès du chef de l’époque qui m’a confirmé que les femmes avaient bien leur place au sein des sapeurs pompiers, et à l’aide des textes en vigueur j’ai refait ma demande et j’ai également demandé une audience au Maire, pour le persuader que je voulais vraiment faire ce métier.
En 1986, j’ai eu mon arrêté pour être sapeur pompier volontaire, puis en suivant différentes formations j’ai eu le grade de Caporal, puis quelques années après j’ai été nommée Chef de garde. Je suis ensuite devenue sapeur pompier professionnel et me voilà Sergent chef.

Monique GRANT, portrait d'une 'pionnière'.
Le fait que tu sois une femme, la première en plus à St-Laurent, dans un milieu presque essentiellement masculin à l’époque, a-t-il été un plus pour toi ou plutôt un désavantage ?
Pour moi, ç’a été un plus car je voulais prouver qu’une femme était capable de faire ce métier. Il a fallu que je fasse toujours plus, me former, me pousser à l’extrême. Je voulais prouver aux hommes de la caserne que j’avais ma place.

Quelle a été l’attitude des hommes à ton égard ?
C’est sûr que ce n’est pas facile d’évoluer dans un milieu exclusivement masculin.
Au début, il n’y avait pas trop de problèmes, ils m’expliquaient les ficelles du métier, mais lorsqu’ils se rendent compte que vous arrivez à leur niveau, on sent des réticences.
Alors, il faut toujours prouver que l’on a sa place dans ce milieu.

T’es-tu parfois sentie découragée au point de penser à abandonner ?
Abandonner? Non! Je suis quelqu’un d’un tempérament assez fort et surtout pas après tous ces efforts. Car, il faut savoir que je possède tous les permis, surtout le super poids lourd, le permis bateau, et je suis également responsable pédagogique, niveau 2. En tant que Chef de garde, j’ai quand même dix hommes sous ma responsabilité.

Monique GRANT, portrait d'une 'pionnière'.
Qu’est-ce qui te plaît dans ce métier ?
Je suis responsable des JSP (jeunes sapeurs pompiers) et la formation se passe tous les mercredis de 15 heures à 18 heures.
J’aime le contact humain, le fait de se donner et de se mettre à la disposition des autres, c’est ce que j’aime .J’oublie mes propres soucis lorsque je vais en intervention car je me dis qu’ils sont minimes.

Qu’est-ce que tu aimes le moins?
Pas grand chose. Même si c’est un métier qui est dur, on se met tout le temps en condition moralement..

Le métier a-t-il évolué entre tes débuts et aujourd’hui ?
Oui, au début nous étions livrés à nous mêmes. Les formations n’étaient pas cadrées, ni l’avancement. Maintenant, tout est mieux règlementé. Il y a un suivi professionnel et même au niveau de la santé...

As-tu des projets professionnels ?
Ah ! Oui ! Je veux progresser dans mon métier pour de venir Major et pourquoi pas plus encore, mais tout cela dépend de notre niveau scolaire, je pense qu'avec un peu de formation on peut y arriver! Mon rêve un jour serait de devenir Chef de centre, même dans une toute petite commune, pourquoi pas ? J’aimerais aussi, lorsque je ne serai plus en activité, m’occuper des jeunes, leur transmettre tout mon savoir.

En dehors de ton métier, quels sont tes passe-temps ?

Comme dans notre métier, nous devons rester en condition physique, je fais également du fitness, du footing. Faisant partie de l’amicale, je prends le temps, en dehors de mes heures de boulot, d’encadrer des jeunes. Mais, j’aime également le cinéma, la lecture et surtout la musique pour me détendre.

En tant que femme sapeur pompier, quel message voudrais-tu faire passer ?
Je voudrais dire aux jeunes que c’est un beau métier et en tant que femme sapeur pompier, dire que toutes les femmes qui veulent exercer un métier d’homme peuvent le faire. Elles ne doivent pas avoir peur, et peuvent prouver aux hommes qu’elles sont capables et que nous avons notre place parmi eux.

En cette période de fin d’année, voudrais-tu présenter des vœux ?
Une Bonne Année à tout le monde, à ma famille et surtout à mon fils.
Que vous soyiez prudents et vigilants !
7 Décembre 2004 - écrit par Rédaction


              

Commentaires

1.Posté par damaniak le 24/12/2004 20:04
franchement ! madame grant, chapeau.

2.Posté par (from Damaniak) le 31/12/2004 22:55
Franchement, je suis fière d'avoir une maman comme toi, tu es une grande femme et t'as toujours prouver que tu merites ta place. Je te souhaite plein de bonheur et de réussite pour l' année 2005.

3.Posté par gisele le 12/01/2005 20:41
bravo Monique que ton exemple serve aux jeunes filles
de notre commune

4.Posté par Roselyne G le 13/01/2005 18:29
Madame GRANT je tiens à vous féliciter car vous êtes un exemple pour tous. Vous êtes une femme courageuse, que Dieu vous garde. Bonne continuation..........

5.Posté par minidoque regine le 14/01/2005 10:21
Merveuilleuse, extraordinaire FEMME, je suis fière de toi Monique je n'étais pas au courant de ton formidable parcours professionnel je te félicite du fond du coeur et te souhaite beaucoup de courage pour l'avenir, vas-y grimpe plus haut tu y arriveras.

6.Posté par oudin jean noel le 09/02/2005 07:25
bravo, chapeau madame je suis moi-meme sapeurs pompier volontaire depuis 1969 au grade de major dans un c i p ,president d'amicale , cela devient tres dur pour les volontaire mais l'ambiance est meilleur entre les pros et les volontaires,nous travaillons tous pour la meme cause, volontaire ou pros le secours a autrui
bon courage est bonne continuation .

7.Posté par Marcelle le 20/02/2005 01:01
Bon parcours Monique ! Surtout sois forte parmi ces hommes, mais surtout entre vous créez l'ambiance. C'est ça une équipe qui marche. Nous pouvons encore dire : Bonne année 2005 et que tous tes projets se réalisent dans ton travail, ta famille. Joie, Paix, Courage !

8.Posté par roland .s le 19/03/2005 13:01
bravo , Monique continue a te batre je suis fier de toi , j etais moi meme pompier volontaire de cette commune mais j ai été deçue plein force kimbé raid

9.Posté par elody le 20/04/2005 18:24
bravo , je vous admire ... bon courage pour la suite

10.Posté par firewomen le 27/05/2005 15:33
bonjour. je voudrais vous dire un grand merci de nous avoir fait par de votre parcour et je trouve que vous avez eu beaucoup de courage! moi je souhaite devenir pompier volontaire en un 1er temps puis professionnel par la suite mais il est vrai que j'ai peur de ne pas être a la hauteur bien que ce soit mon rêve depui que je suis petite. en éspérant qu vous me répondiez je vous dis bon courage pour que vous réalisiez votre rêve...

Nouveau commentaire :
Twitter




Les annonces

Vente (36)

Divers (17)

Immobilier (30)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube