Saint-Laurent du Maroni

Un touloulou se confie à nous !

Bien que nous approchions de la fin du carnaval, il était quand même important d’avoir l’avis d’un touloulou sur l’ambiance d’hier et d’aujourd’hui.
Touloulous en herbe, suivez les conseils avisés d’une plus ancienne que vous !


Un touloulou se confie à nous !
Depuis combien d’années fréquentes-tu les bals paré masqué en tant que touloulou ?
Oh ! Je dirais depuis l’âge de 18 ans.

Te souviens-tu de ta première fois ?

Démentiel !! C’était chez Beaufond, lieu mythique à St Laurent !
Je me posais plein de questions, au début. Je me demandais comment j’allais faire, mais, une fois rentrée dans la salle, c’est comme si c’était inné !!
C’est comme un enfant qui commence à marcher. Tu te mets debout et ça vient tout seul !
Ça été inoubliable ! J’ai eu un cavalier qui savait y faire !

Tout au long de la semaine, comment prépares-tu le samedi soir ?

On s’y met à partir du mercredi, c’est-à-dire, à chercher nos tenues.
Le samedi, dans l’après-midi, on règle les derniers petits détails, pour ne pas avoir à courir partout au dernier moment. Puis, le samedi soir, mon groupe et moi, nous nous amusons afin de se rendre à la soirée.

Un touloulou se confie à nous !
Fais-tu partie d’un groupe ou y vas-tu plutôt en solitaire ?
Faire partie d’un groupe, c’est beaucoup dire, c’est au feeling !
Mais, le solitaire n’est pas trop conseillé, quand même.
Ça m’est déjà arrivé d’y aller seule. Par exemple, avec les problèmes de couple. Monsieur ne veut pas, Madame veut, c’est toute une histoire !
J’attends qu’il sorte, et comme je ne veux pas que ça se sache, donc, il vaut mieux sortir en solitaire. Aujourd’hui, j’y vais plutôt en groupe. Nous sommes un groupe de 10 filles.

Raconte-nous l’ambiance d’avant le bal.
L’ambiance avant le bal, c’est d’abord la tenue. Tout en s’habillant, on se décontracte, on rigole et un petit verre par ici ! Je précise que le petit verre, ce n’est pas pour se saouler, mais juste pour se mettre dans l’ambiance. Si on est ivre, c’est clair que l’on ne tiendra pas la soirée. Et, le fait de s’habiller ensemble, c’est tout un charme !

Un touloulou se confie à nous !
Et après le bal ?
Il faut aller se déshabiller en incognito, car le charme du touloulou c’est quand même de rester dans l’anonymat jusqu’au bout. Ne jamais se dévoiler. Celles qui se dévoilent, ce ne sont pas de vrai touloulous.
En fait, une fois que la soirée est terminée, on rentre également en groupe. Logiquement, les gens ne savent d’où nous sommes sorties.
A l’époque, il y avait le vidé de 5 heures du matin et il fallait se déshabiller rapidement pour mettre la tenue adéquate. Après, on passe au blaff.
Mais, malheureusement, il n’y a plus notre fameux vidé ! Et, quand il n’y avait pas encore d’orchestre, on prenait une voiture, avec de la bonne musique et on partait comme des fous. C’était ça l’ambiance !!

Pourquoi aimes-tu te déguiser ?
Chez le guyanais, ce n’est pas une histoire d’aimer ou de ne pas aimer, ça vient tout seul !

Qu’est-ce qui te plait le plus dans le fait d’être un touloulou ?
C’est de faire certaines choses parce que l’on est masqué. Enfin, je dis « certaines choses », ce n’est pas vraiment le terme, c’est plus le fait d’être déguisé et que personne ne sache qui tu es.

Est-ce qu’il t’arrive de profiter de la situation ?
Non, parce qu’il y a toujours la crainte d’être démasqué. Il y a souvent des petits signes qui peuvent nous trahir. Pour moi, il ne faut pas faire n’importe quoi même si on est masqué. C’est comme un jeu.
« Je joue avec toi, je danse, je te caresse, mais le visage ».
Le jeu du touloulou, c’est de jouer avec son cavalier sans qu’il te reconnaisse. Le touloulou fait tout plein de mimiques, joue du regard et si on connaît un point faible chez son cavalier, on va se servir de ça pour le taquiner.
Ne jamais oublier de rester dans l’anonymat le plus complet.

Quelles sont pour toi les règles d’or à respecter ?
Comme je l’ai déjà dit, la règle d’or à respecter, c’est de ne pas se dévoiler.
Un touloulou ne doit, jamais, jamais, dire qui il est !!
Ce n’est pas parce que je suis sous un masque, que je vais faire n’importe quoi.
Je suis un touloulou, mais avant tout, une femme et je me respecte.

Un touloulou se confie à nous !
Au fil des années, as-tu noté des changements dans les bals, positifs ou négatifs ?
(Rires !) Positif !! Je ne peux pas le dire !
Par exemple, cette année, il a fallu attendre pratiquement la fin pour que les gens se lancent. On a connu bien des jours meilleurs ! Même des gens de Cayenne venaient s’amuser à St Laurent. Alors que maintenant, nous n’avons plus rien.
Et, pourquoi je dis qu’il n’y a rien de positif, parce que lorsque l’on regarde les jeunes, elles ne sont vraiment pas des touloulous. Elles préfèrent aller en boîte.
Je ne pense que c’est à nous les anciennes de tout faire pour les faire garder cette tradition. Il faut qu’elles assurent la relève.

En tant que touloulou, quel serait ton plus grand souhait pour le carnaval ?

A l’époque, nous n’avions pas besoin de promotion, ni de comités pour le carnaval et ça fonctionnait très bien. Il est devenu très touristique. Les groupes attendent les uns sur les autres.
Avant, c’était beaucoup plus spontané. On décidait du choix de la tenue du dimanche et on cotisait pour tout acheter. Ce que j’aimerais, c’est qu’il y ait moins de spectateurs et plus d’acteurs. Il serait bien que les jeunes prennent leur carnaval en main, parce que nous, les anciens, on s’en va.

Si tu devais faire passer un message aux jeunes filles qui commencent à se déguiser…
Demoiselles, la première chose à faire serait de vous respecter. Je tiens beaucoup au respect de soi. Quand tu te déguises, tu te défoules mais toujours avec des limites.
J’ai déjà vu des touloulous dans des situations vraiment douteuses !! Je ne me déguise pas dans le but de chercher un homme. Et à cause de ces « touloulous », l’images des vrais, est ternie !
Il existe d’autre moyens de dire à un homme qu’il vous plait. Pourquoi attendre et profiter quand on est masqué. C’est de l’hypocrisie !!
8 Février 2005 - écrit par Rédaction


              

Commentaires

1.Posté par nina le 08/02/2005 17:44
il faudrai tu explique cela o civiles de chez nous bise

2.Posté par marcelle le 19/02/2005 18:10
En effet touloulou tu as raison. Je suis d'accord sur toute la ligne avec toi. Mais que veux-tu il y aura toujours des "pour et des contre". En tous les cas que notre carnaval du samedi et du dimanche ne meurt pas à Saint-Laurent. Nos "jeux farine" tenez bon. Les neg marrons vous en faîtes trop. C'est à revoir pour l'année prochaine !!!

Nouveau commentaire :
Twitter




Les annonces

Vente (36)

Divers (17)

Immobilier (30)


Dernières annonces postées



Facebook


Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube