Saint-Laurent du Maroni

« … OPTIMISME »


La vie est comme un arc-en-ciel : il lui faut à la fois de la pluie et du soleil pour que ses belles couleurs apparaissent.
La vie est comme un arc-en-ciel : il lui faut à la fois de la pluie et du soleil pour que ses belles couleurs apparaissent.
Le sens que chacun doit donner à sa vie, la persévérance avec laquelle il doit suivre ce qui est sa légende personnelle et surtout la nécessité d’espérer et de comprendre que la tragédie faisant irruption dans une existence, n’est ni une punition due au hasard mais un défi pour lui.
Il doit se dépasser pour donner un sens à sa vie, c'est-à-dire une existence lui permettant d’influer et de contribuer au bonheur des êtres humains et à ses propres joies.
Il doit d’abord s’aimer pour aimer l’autre s’il veut être de ceux auxquels les hommes croient et dans les yeux desquels des milliers d’yeux peuvent chercher.
Faut-il obligatoirement faire partie intégrante d’un système réseaucratique pour agir, ou encore devons nous croire en une religion quelle qu’elle soit pour être humaniste ou pour aimer son prochain ?
Quand tu veux quelque chose, tout l’univers conspire à te permettre de ne pas réaliser ton désir, surtout si les idées tendent à déranger l’establishment et le pouvoir des décideurs peu scrupuleux.
Dans les démocraties inachevées le nombre a tendance à l’emporter sur la qualité sous forme d’expression de majorité absolue comme si l’absolu était la seule vérité. N’y aurait-il pas plusieurs vérités ? Et si c’était vrai ? Certains pensent, que le contre poids serait un régime dit proportionnel, pour que les minorités puissent avoir une représentation. Ceci est souvent erroné car ils doivent s’allier à un ensemble de minoritaires et par conséquent se retrouver de nouveau dans le processus de rapport de force dit majoritaire.

L’acte de vivre son destin, comporte une série d’étapes bien au-delà de notre compréhension dont l’objectif est de nous ramener sans cesse sur le chemin de notre histoire personnelle ou encore de nous enseigner les leçons nécessaires à l’accomplissement de ce destin. Nous n’avons pas toujours le choix que de nous adapter aux circonstances et saisir les occasions sans jamais abandonner nos rêves. Chaque fois que l’on se sent absolument maître de la situation, un événement se produit et fait échouer l’action. Tout laisse à penser que l’on est condamné à toujours s’approcher de la ligne d’arrivée sans jamais la franchir.


Il existe selon moi trois types de circonstances :

- Il n’y a pas de hasard, ni de dieu, ni de diable qui seraient cruels à un point de vous faire en plein désert entrevoir les palmiers à l’horizon uniquement pour vous laisser mourir de soif ou en pleine forêt amazonienne vous laisser entrevoir une crique sans jamais voir le sens dans lequel elle court vers le fleuve qui pourrait vous conduire dans le village le plus proche et vous en sortir.

- Certains événements sont placés dans nos existences pour nous conduire vers le véritable chemin de notre propre histoire. D’autres surgissent pour nous permettre d’appliquer tout ce que nous avons appris à travers notre éducation et l’enseignement reçu.

- Enfin, quelques-uns se produisent, nous apprennent quelque chose d’imprévu, c’est l’impondérable, la surprise, tout simplement l’imprévu.

Ces événements peuvent souvent passer par la douleur, la souffrance ou le bonheur. Parfois, et même souvent, la discipline et l’attention peuvent absorber la souffrance. Le fait même de comprendre ce phénomène peut devenir un système de défense voire une bénédiction. Mais malheureusement, cela ne suffit pas à expliquer que certains moments soient insupportables.

L’inévitable, frappe la Vie de tous les êtres humains à la surface de la terre. Certains se sont rétablis, d’autres ont cédé mais nous avons tous été effleurés quelque soit le moment de notre vie, par le vent de la tragédie que l’on ne peut pas diriger mais dont on peut toujours ajuster les voiles. Il suffit tout simplement d’y croire…
25 Avril 2006 - écrit par Rollin BELLONY


              

Commentaires

1.Posté par Bouchouata le 28/08/2006 19:24
Aucun commentaire à faire, il s'agit d'un très bel article accompagné d'une très belle photo. Bravo Rollin BELLONY.

2.Posté par Lefebvret9 le 31/10/2007 06:48
Merveilleuse image de l'arc-en-ciel illustrant ton message.Beauté de la nature avec ses sept couleurs irisées,puis la route qui symbolise le chemin de la vie.
Comme tu le dis:"La vie est comme un arc-en-ciel:il lui faut à la fois de la pluie et du soleil pour que ses belles couleurs apparaissent."Soleil et pluie sont le reflet de notre vie.Mais celle-ci avec les bonheurs et les malheurs de chaque individu,doit se composer de trois éléments :"énergie,optimisme,beauté"qui donnent l'oxygène de la vie.Ils doivent contribuer à la rendre meilleure et plus acceptable:être en harmonie avec la destinée humaine:(imprévue ou provoquée),voilà la condition d'un vrai et profond bonheur humain! La vie,souvent incertaine et agitée,fragile comme l'est la fleur des champs:aujourd'hui éclatante,demain fanée,toujours bascule entre la clarté et l'ombre,le soleil et la grisaille,l'espoir et le désespoir,la paix et la tourmente,le bonheur et le malheur,la joie et la tristesse ,la réussite et l'échec.Parfois la certitude de pouvoir agir selon sa propre légende,son histoire,avec tous nos acquis,notre éducation,notre savoir ou expérience à transmettre,à faire bénéficier aux hommes,et en opposition les adversaires qui veulent nous barrer la route dans nos projets et nos convictions.Achaque instant,au jeu de la vie,les cartes changent,sans oublier les imprévus;aujourd'hui la santé florissante,demain la maladie ou la mort,toujours la vie est à reconquérir.C'est là que nous devons être un acteur engagé et faire preuve de force et d'énergie,franchir les obstacles.L'épreuve pour un homme ,c'est une façon de se connaître et de grandir;la souffrance,l'injustice,les déceptions,font briller le diamant qui est au coeur de l'homme vrai(le diamant,c'est l'esprit,on ne peut le briser):(la beauté de l'arc-en-ciel);elles n'écrasent que celui qui n'a rien en lui et qui démissionne ou se laisse aller sans réagir.Naître,c'est déjà lutter,souffrir,et on le voit quand le bébé sort du ventre de sa maman,ou c'est aussi être arraché à la douceur passive et tiède du sein.Il faut accepter l'inévitable:la souffrance et la bataille qui sont la vie;quand l'homme ne combat plus,quand il reste fatigué et las,lorsqu'il reste immobile et vaincu comme l'est la proie d'un serpent,quand il n'arrive pas à trouver un vrai repos,c'est le temps de la mort...Soyons optimistes,sachons nous déployer,nous élever,nous dépasser,tenir bon et résister la tête haute,en se servant de nos épreuves pour aller plus en avant et en tirer un bien.Il faut se donner des projets qui nous grandissent et qui nous poussent ou nous obligent à choisir la cime plutôt que le fossé.Vivre c'est aller de l'avant,croître,s'épanouir par le bonheur,mais aussi tirer des épreuves sa leçon,faire des moyens de se renforçer,de s'éprouver,et devenir pleinement ce que l'on est.Comme tu le dis:"Parfois,et même souvent,la discipline et l'attention peuvent absorber la souffrance"...Soyons positifs et optimistes,en réussissant pleinement,pour donner un sens à notre vie.
Attention! restons toutefois humbles,car celui qui anime un idéal,celui qui partage un grand dessein collectif,s'engage dans une mission humanitaire afin de contribuer au bonheur des êtres humains et à ses propres joies éventuelles,doit tisser des liens avec les autres,groupes,partenaires concernés ou spécialisés,famille,liens de la voix,de la pensée,peu importe...et partager ce qu'il a vécu,assurer le suivi de ce qu'il a entrepris et rester crédible pour ces milliers d'yeux qui cherchent...
Il n'y a pas de plénitude si on est un arbre solitaire,c'est la forêt(belle forêt amazonienne...)qui donne un sens à l'arbre,c'est elle qui le rend vigoureux.
C'est une vérité de dire qu'il n'y a pas besoin d'appartenir à une religion pour aider l'humanité:tout homme peut selon ses possibilités agir en ce sens.
Liberté de croire ou de penser qu'il y a un Dieu,toutefois le chrétien ne pense pas que Dieu veuille le mal de l'homme,car pour lui il est Amour et veut notre bien,même à travers les épreuves qu'il permet parfois,il nous assure son Amour et Bonheur éternels.Pour le croyant,il est une source puissante pour l'homme,une route ouverte;il donne à tous les hommes quelqu'ils soient des dons, des qualités,(artistiques,intellectuelles,culturelles,force,énergie...)à nous de les développer,de les mettre à profit et de les faire fructifier intelligemment,pour servir l'humanité et être un défit qui donne un sens à la vie...cfdans la Bible:Dieu créateur de l'arc-en-ciel(Genèse Arche de Noé).
Le chrétien pense qu'il y a un diable,un adversaire que la Bible appelle Satan,"capable et assez cruel à un point de nous faire en plein désert entrevoir les palmiers à l'horizon uniquement pour nous faire mourir de soif ou en pleine forêt amazonienne nous laisser entrevoir une crique sans jamais voir le sens dans lequel elle court vers le fleuve qui pourrait nous conduire dans le village le plus proche et nous en sortir".
Sans s'en rendre compte,l'homme est alors confronté à un terrible et cruel ennemi:l'arsenal de Satan:ennemi du Bien.Il a toujours trompé l'homme,et continue à le faire en utilisant les ruses les plus variées.Il n'hésite pas à l'attaquer avec les armes les plus appropriées,qui vont des tentations et des péchés les plus grossiers(personne n'est parfait et nous sommes tous avec nos défauts et nos qualités...),à ce qui flatte les instincts les plus nôbles.Ce peuvent être:
-les passions asservissantes ou avilissantes,
-les mauvaises influences ou pensées,
-les jalousies entre hommes,ceux qui sont envieux des autres et vous attaquent et vous poursuivent sans cesse,
-les convoitises tyranniques jamais assouvies conduisant à la violence,la corruption,l'avarice...(et on le voit dans notre société),
-l'occultisme,les duperies des marchands de santé, de bonheur(les voyants qui vous exploitent et vous soutirent de l'argent)
-l'asservissement au monde virtuel d'Internet quand il est mal utilisé,aux jeux Vidéo,
-le tourbillon des mondanités:réceptions et spectacles ou il y a orgies et exagérations comme les passions sans fin aux jeux d'argent...et qui conduisent à la ruine bien souvent.
-la soif du pouvoir,des honneurs illicites,la tyrannie des affaires...en politique ou autre,quand l'homme cherche la gloire,l'ambition malsaine et mal placée(quand elles ne sont pas d'abord l'ambition de devenir autre,en soi, pour soi pour progresser),le goût du pouvoir et de l'autorité mal convenus,ce sont comme des plaies qui s'élargissent,des maladies rongeantes qui peu à peu détruisent la personnalité,car l'équilibre d'une vie s'est en soi qu'il faut l'établir,par soi,tout le reste est fragile,incertain,passager.
Comme tu le dis:"nous avons tous été effleurés quelque soit le moment de notre vie,par le vent de la tragédie que l'on ne peut pas diriger mais dont on peut toujours ajuster les voiles".
Restons optimistes et agissons en donnaNT un sens à notre vie,positivons!
MARTINE LEFEBVRE
-

3.Posté par ROCKINE le 31/10/2007 19:07
Incroyablement d'accord !!!








Facebook

Les annonces

Vente (76)

Divers (14)

Immobilier (38)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube