Saint-Laurent du Maroni

Alain CHUNG: « En moi vivent les trois communautés »

Nés de parents originaires de la région de Canton, en Chine, Alain Chung est l’image même d’une intégration réussie. Elevé dans le respect des traditions chinoises mais avec le souci de trouver sa place dans un pays qui est le sien, il est, à 35 ans, propriétaire d’un snack et gérant d’une société de distribution automatique. Très impliqué au sein de la communauté chinoise, il travaille à élargir les liens entre les différentes communautés saint-laurentaines et à mieux faire connaître la sienne.


Alain CHUNG: « En moi vivent les trois communautés »
Peux-tu te présenter ?
Alain CHUNG, 35 ans célibataire mais plus pour longtemps, j’espère. Enfant du pays de la troisième génération, d’origine chinoise. Mon père se prénomme AKO, il est très connu à St-Laurent. Il a toujours été quelque part à la tête de la communauté chinoise, moi je prends la succession et actuellement je suis commerçant. J’occupe également le poste de secrétaire de l’APOG (Association Patronale de l’Ouest Guyanais) et je suis membre associé de la Chambre de Commerce.

Pourrais-tu nous parler de ton activité actuelle ?
Actuellement j’en ai plusieurs, un snack, « Pause Café », pour la restauration rapide que j’ai monté avec ma compagne. Je suis également gestionnaire de distribution automatique, domaine dans lequel je débute (depuis trois mois). Cela consiste à placer stratégiquement des automates de distribution d’aliments dans des sites comme la Mairie, la Poste, les boulangeries etc…

Alain CHUNG: « En moi vivent les trois communautés »
Peux-tu nous retracer ton parcours professionnel ?
Comme vous le savez tous, en Guyane la plupart des asiatiques sont dans le commerce, et je dirais que je suis tombé dedans tout petit. J’ai pourtant fait mes études en métropole, et j’aurais donc pu travailler dans une administration, mais j’ai préféré reprendre l’affaire familiale qui été un supermarché, et que j’ai décidé de vendre en 1995. Ensuite à Kourou, j’ai racheté un fond de commerce, pour ouvrir une boutique dans le prêt-à-porter qui se nommait Waikiki Beach, mais que j’ai revendu un an après environ car c’était invivable de faire le trajet St-Laurent/Kourou régulièrement. En effet, en parallèle, j’avais ouvert à St-Laurent un restaurant avec mes parents, le « Restaurant Chez AKO », où il y avait un PMU et la Française des jeux. J’ai donc décidé de m’occuper pleinement du restaurant avec mes parents. En 2000 ou 2001, nous avons revendu l’affaire. Mes parents ont pris leur retraite anticipée, et moi j’ai poursuivi dans l’informatique, car depuis 1997 j’avais ouvert un service ISP Internet Service Profiler, c'est-à-dire que j’étais un fournisseur d’accès à Internet, nous étions les premiers en collaboration avec « Net Plus ». J’ai repris un local, et en plus de l’Internet, je vendais des ordinateurs, et j’ai ouvert un cyber café, le premier également dans l’ouest. En 2002, j’ai repris un garage qui s’appelait à l’époque Ouest Auto, que l’on a rebaptisé Méga Max, mais cette affaire a été un échec.

Quelles sont les principales difficultés auxquelles se heurte un jeune chef d’entreprise ?
La principale c’est d’innover, c'est-à-dire trouver l’idée que l’autre n’aura pas, car trop de gens suivent ce que font les autres, et étant sur un petit marché, forcément quand trop de gens font la même chose, la part du gâteau est réduite. Et, si je peux soumettre une solution, ça serait de chercher à être présent, réduire au maximum les charges d’exploitation.

Alain CHUNG: « En moi vivent les trois communautés »
Y a-t-il des problèmes liés particulièrement à l’ouest Guyanais ?
Toujours au niveau commerce, comme c’est ce que je connais le mieux, on peut dire qu’on est confronté à un marché en devenir, et nous avons une démographie croissante. Mais c’est un marché en devenir, donc pour l’instant c’est un petit marché et nous avons une population très faible, de plus, le pouvoir d’achat est également très faible.

Quelles pourraient être, selon toi, les façons d’ y remédier ?
Il n’y a pas de solution miracle, nous savons que la démographie est une bonne chose, si par exemple on regarde les chiffres que l’ancien directeur du CNES nous a donnés. Selon ces chiffres, dans 20 ans, la population de la Guyane aura doublé. Et la plus forte croissance se fera dans le bassin du Maroni, donc on peut espérer qu’à terme on ait un marché intéressant, sauf que plus de monde ne veut pas dire plus d’argent. Donc, il n’y a pas de solution miracle, il faut juste être vigilant, innovant et être pragmatique.

Tes parents sont arrivés en Guyane avant ta naissance, de quelle partie de la Chine viennent-ils?
Ma mère est de Hong-Kong, ancienne colonie britannique, mon père vient de l’autre coté de la frontière, en Chine populaire, mais tout cela se trouve dans la même région de Canton. Nous sommes d’une ethnie différente appelée « Hakka » qui veut dire « invité », c’est une tribu de nomades. La majorité de la diaspora chinoise dans le monde et en Guyane sont des Hakkas.

Alain CHUNG: « En moi vivent les trois communautés »
Connais-tu leur pays ?
J’y suis allé avec mes parents plusieurs fois, en 1979, 1984 et 1990, mais cela fait plus de 15ans que je n’y suis pas retourné.

Quels souvenirs gardes-tu de ton enfance, en tant que fils d’immigrés chinois ?
De très bons souvenirs, je n’ai jamais ressenti le fait d’être immigré chinois, c’est bien pour cela que la Guyane est une terre d’accueil, et je pense que toutes les ethnies peuvent y cohabiter.

Te sens-tu écartelé entre tes deux cultures ?
Oui effectivement, pendant longtemps et encore aujourd’hui, je me suis cherché, entre l’identité chinoise, Française et Guyanaise. Et quelque fois en parlant de moi, je m’appelle le mutant en rigolant, car en moi vivent les trois communautés. Tout dépend, mais je dirais que je suis d’abord chinois, Guyanais et enfin Français, mais ce n’est pas toujours dans cet ordre là.

As-tu été élevé dans le strict respect des traditions chinoises ?
J’ai la chance d’avoir des parents qui sont très ouverts, et surtout mon père, il a une force d’intégration, il a toujours tout fait pour que ses enfants soient intégrés, lui également. Pour exemple, j’ai été baptisé, j’ai été au catéchisme, comme mes camarades créoles ou métropolitains, je suis catholique, alors que mes parents ne le sont pas du tout. Et comme autre exemple, la première chose que mes parents ont fait en arrivant, ça a été de prendre un prénom français, mon père est connu sous le surnom d’Ako, mais c’est un surnom, Maurice est son prénom et ma maman c’est Adeline.

Alain CHUNG: « En moi vivent les trois communautés »
Aujourd’hui, respectes-tu ces traditions ?
Oui, il y a des traditions chinoises qui sont tout autres que la religion, il n’y a pas de véritable religion en Asie, c’est plutôt une philosophie. Effectivement l’éducation chinoise est assez forte en moi, et il y a un certain nombre de choses que je respecte.

Comment expliques-tu le fait que la communauté chinoise vive refermée sur elle-même à St-Laurent ?
Je pense que c’est une impression, car la frontière entre la réalité et l’impression est floue, et c’est vrai qu’elle est perçue comme une communauté très fermée. Je pense que cela fait partie du caractère même de l’asiatique, il est discret, et ne veut surtout pas d’ennuis. C’est d’ailleurs pour cette raison que la communauté chinoise arrive à s’intégrer partout dans le monde, peut-être un peu mieux que d’autres communautés. A travers l’association qu’a créée mon père, l’association chinoise et à travers le travail que je poursuis au jour d’aujourd’hui à l’association en tant que membre du bureau, dénommé « Saint Fa Foei Kon », Association Chinoise de Saint-Laurent du Maroni, j’essaie de poursuivre le travail de mon père, celui de créer une association ouverte aux autres ethnies, aux autres communautés. Pour exemple, mon père avait fait venir un professeur de chinois pour donner des cours, pas seulement aux chinois mais à toutes les ethnies intéressées. Ma prochaine action, sera de faire venir la danse du dragon pour le nouvel an chinois.

Penses-tu que cette attitude de grande discrétion de la communauté chinoise va évoluer ?
C’est un problème assez vaste, nous le voyons à travers toutes les diasporas dans le monde, et ce n’est pas une caractéristique propre à la communauté chinoise, je pense qu’il faut laisser le temps au temps. Effectivement, en matière d’intégration seul le temps peut faire ça, nous sommes seulement à la 4ème voir la 5ème génération au maximum. On voit l’exemple de nos voisins du Surinam, où j’ai été fêter le 150ème anniversaire de la présence des Chinois au Surinam, où ils sont les descendants de la 10ème voir la 15ème génération et ils sont totalement intégrés, ce sont des Surinamais avant tout. Il faut juste laisser le temps au temps et l’ouverture viendra.

Voudrais-tu faire passer le message à une ou des personnes en particulier ?
Juste une pensée pour une dame que nous connaissons tous, madame TAI LOONG qui vient de se faire agresser mardi dernier à son domicile, par des voleurs, et qui sort de l’hôpital. C’est une commerçante de la place que tout le monde connaît. Elle s’est faite agresser d’une façon violente et torturée. Actuellement nous essayons de monter des actions, de prendre des rendez-vous avec les autorités compétentes, parce que comme on le sait, cela ne concerne pas que la communauté chinoise, tout le monde est concerné, l’insécurité grandit depuis quelques années, et donc il faut vraiment faire quelque chose.
22 Mars 2005 - écrit par Rédaction


              

Commentaires

1.Posté par Dioury François le 22/03/2005 09:41
Bonjour...
je souhaiterais joindre mon ami Robert DENEEF qui est sur la photo ci dessus (Auto Ecole du Maroni...) : Eric, serait-ce possible de lui demander de m'adresser sur mon mail personnel, son mail s'il en a enfin un, et surtout son n° de Gsm ?
Merci d'avance, et bonjour aussi de Willy BOULA, depuis la Réunion

cordialement,
François DIOURY

2.Posté par Nicolas V le 22/03/2005 19:05
Nous sommes partis en métropole depuis un an, et cela me fait bien plaisir de revoir le visage de mon pote Alain Choum. Alain, si tu regardes un peu ton article, souviens-toi de nos discussions conspiratrices...
Nico

3.Posté par de NEEF robert le 24/03/2005 23:13
de neef robert le 24/03/2005
salut François,
je cherchais a te joindre, car je pense venir a la réunion et j'aurais besoin de certains renseignement.je te donne mes nos de tel : 05 94 34 10 10 dom 05 94 34 20 79 bur 05 94 27 94 84 FAX;
Fax moi tes coordonées ainsi que celles de willy ou par mail. j'attends de vos nouvelles
amicalement Robert

4.Posté par de NEEF robert le 26/03/2005 23:55
Salut françois
je me suis rendu compte que je ne t'ai pas donnétoute les infos. Voici mon mail : palam.video@wanadoo.fr . J'attends de tes nouvelles. a bientot
amicalement Robert

5.Posté par TheQueen le 27/03/2005 00:56
Super article, suis fier de toi Alain! Continue comme ça!
J'espère être invité ton enterrement de vie de garçon!

Bravo pour le rédacteur en chef qui fait vraiment du bon boulot!

;)

6.Posté par atemo le 01/04/2005 16:40
ako té gain so magasin cité grante quand i té soul et to té ka vine fais course i té ka voyé bouteille labiè vide dèillè to. AKO apas oune emigré i té ka fè vagabon ké ADOLPHE . zote jeine a pou sa zote pas connete lè yé té ka fè le fou ké yé siziki

7.Posté par Céliante le 08/04/2005 20:30
très beau parcours continu dans cette voie et pense à l'amour c'est important

8.Posté par LAM TOU KAI A le 13/04/2005 13:06
Slt,Alain je suis fiere de toi.Tes projets pour notre ville sont ambitieux,mais ils seront plus facilement si le soutien du Maire est present.Moi aussi,j`ai pour but des projets professionelles tirees de mon experience europeene . Je travaille dans le transport
international + souvent avec L`Angleterre,L`Italie, La france...
A bientot .

9.Posté par Apprendre le Chinois le 17/09/2005 13:59
Et pour ceux qui veulent apprendre le chinois, il existe une nouvelle méthode en ligne:
http://www.chine-nouvelle.com/methode/chinois
40 leçons toutes gratuites! Youpi!

10.Posté par A.R le 04/10/2005 18:45
SUPER CONTINUE COMME CA TU IRA LOIN FORCE A TOI!!!!!
PS:J'ESPER QUE TU VA TROUVER TON BONHEUR SI J'ETAIS CELIBA J'ORAI FAI DE MANIERE A CE QUE TU ME REMARQUE

11.Posté par BONALDI le 17/12/2005 19:32
Bonjour Alain. Sommes des anciens de St Laurent où nous avons bien connu tes parents années 78/80 puis 94/96. Pourrais- tu nous contacter par mail pour nous donner des nouvelles de vous tous et de St Laurent, cela nous ferait un énorme plaisir. A bientôt , je te confirme notre mail et notre adresse MSN : Jacques.Bonaldi@wanadoo.fr et maroni973@hotmail.fr

12.Posté par Hamonic Didier le 02/08/2006 20:07
Salut Alain
Je souhaite joindre Robert Deneef j ai egaré ses coordonnées couriels et je veux communiquer avec lui par e mail. Pourrais tu me faire parvenir son adresse e mail merci
Bonjour a Maurice et Adeline de la part de Didier ex gendarme St Laurent

13.Posté par boula le 08/06/2010 01:48
salut robert voila mes info pour me contacté tel 0692850945 et mon mail willy.boula@sfr.fr a+

14.Posté par simone le 28/10/2010 15:48 (depuis mobile)
je suis bresiliene j'a 37ans je aime la vie

15.Posté par simone le 28/10/2010 16:13 (depuis mobile)
bonjuor
Robert sava , moi je suis :-(un grand bisuo, simone

16.Posté par simone le 28/10/2010 23:07 (depuis mobile)
bonne nuit
Robert,une bonne vacance
Bisuo simone

17.Posté par simone le 28/10/2010 23:19 (depuis mobile)
robert mo email et simone973@hotmail.rf

18.Posté par MARTINEZ ELEANA le 18/06/2016 08:24
Bonjour,
monsieur LEROY-GREGORY FRANCOIS est réellement une personne de cœur. les témoignages à son sujet, sont bien vérifiés. j'ai réçu il y à quelques jours un pret de 150,000€ pour un remboursement sur 320 mois à un taux de 3% avec lui. je vous conseille de prendre contact avec lui si vous avez besoin d'un prêt sérieux et réel.
voici son email: leroy-gregory_francois@hotmail.com

19.Posté par Laurent2 le 28/03/2017 07:20
Bonjour j'ai un témoignage a vous apportez Sur facebook, on ne parle que de prêt entre particulier mais attention car il y a trop de faux prêteurs. On m'a parlé d'un prêteur nommé Charlotte Boitel qui m'a accordé un prêt sans problème. Au début je pensais qu'il était comme les autres faux prêteurs mais cette dame est exceptionnel, honnête et sérieux. Avec lui j'ai eu mon prêt de 60.000€ en moins de 72 heures après ma demande. Alors veuillez prendre contact avec lui si vous avez besoin d'un prêt auprès d'une personne honnête et sérieux voici son mail:charlotteboitel@outlook.fr

Nouveau commentaire :
Twitter







Facebook

Les annonces

Vente (69)

Divers (15)

Immobilier (39)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube