Saint-Laurent du Maroni

Alain Delannay, Président du Cosma Général

Installé à Saint-Laurent depuis 31 ans, Alain Delannay, 62 ans, évolue au sein du Cosma depuis dix ans. Contrôleur de la DDE dans la vie, il a été Président du Cosma football pendant deux ans, puis secrétaire du club. Depuis quatre ans, il occupe la fonction de Président du Cosma Général, la structure qui chapeaute et fédère 13 sections différentes.


En quoi consiste la fonction de Président du Cosma Général ?

Alain Delannay, Président du Cosma Général
Chaque discipline a son association propre, et le Cosma Général est composé de membres de chaque discipline. Depuis deux ans, nous avons mis en place un Conseil d’administration et une Commission financière et nous gérons la subvention communale en fonction des besoins de chaque section, avec des priorités dont la première est le transport, puis vient la formation. Par exemple, si cette année, une section veut bénéficier d’une formation en métropole et que financièrement c’est possible, elle obtiendra cette formation. Nous avons d’ailleurs déjà envoyé des cadres pour se former là-bas.

Pensez-vous cette année donner la priorité à une discipline en particulier ?

On ne peut pas dire qu’on mettra en avant une discipline, la priorité sera la formation. Nous voulons réussir à former des cadres car c’est ce dont on a le plus besoin. Nous allons inciter les disciplines à envoyer des membres en formation, d’abord les formations qui se font sur place et s’il faut ensuite poursuivre ailleurs, on le fera.

Quelle est la discipline qui a le plus d’adhérents et qui marche le mieux?

Les sections qui ont le plus d’adhérents sont surtout les sports collectifs, le foot, le rugby et aussi l’athlétisme. Mais au niveau des résultats, c’est le tir qui s’en sort vraiment bien ; il y a le jeune Delamoir qui a été Champion de France et aussi le jeune Palton qui a obtenu de très bons résultats. Chaque année, nous avons des Champions de Guyane.


Combien d’adhérents compte le Cosma Général ?

Nous ne sommes pas loin des mille adhérents avec les treize disciplines confondues. Et cette année, nous allons essayer de mettre en place un Comité de boxe au sein du Cosma, cela ne devrait pas tarder.

Quelle politique pensez-vous que le Cosma devrait mener pour avancer dans toutes les disciplines ?

Alain Delannay, Président du Cosma Général
Notre problème, c’est que nous sommes à l’ouest, nous sommes excentrés. Nous tentons d’y remédier, au moins pour les sports collectifs. Par exemple, pour le foot, avec toutes les communes avoisinantes, de Awala jusqu’à Grand-Santi, nous essayons de mettre en place un district au sein de la Ligue, pour avoir un championnat où l’on dépenserait beaucoup moins en transport. Au niveau des autres disciplines, c’est un peu plus difficile car toutes les communes ne les pratiquent pas. Le déplacement est vraiment notre principale difficulté puisqu’on peut dire que près de 80% de la subvention va aux transporteurs et avec ce qui reste, on ne peut pas faire grand-chose.

On vous connaît comme un passionné de sport, y a-t-il de la place pour autre chose dans votre vie ?

Avant les ennuis de santé, j’étais sur les terrains de foot avec les jeunes toute la semaine, du lundi au dimanche. Depuis quelques temps, j’y vais un peu moins souvent. J’essaie de reprendre un hobbie que j’avais plus jeune, la musique. J’essaie de me remettre tout doucement à mon saxophone pour pouvoir jouer avec les anciens.

Comment gérez-vous vos fonctions au sein du Cosma et votre vie de famille ?

Oh, cela me prend beaucoup de temps sur ma vie familiale ! Mais maintenant mes enfants sont grands, mon épouse comprend très bien que pour moi c’est une occupation qui me prend beaucoup de temps.


Si vous pouviez changer quelque chose dans la vie sportive ?

J’aimerais surtout inviter les gens de St-Laurent à se rapprocher des jeunes car ils en ont besoin et il manque beaucoup de personnes pour les encadrer. Moi, quand mes enfants allaient au foot, j’étais content qu’ils aient des gens pour les encadrer. C’est bien de donner un peu de son temps aux jeunes, je pense que c’est ce qui manque.
5 Octobre 2004 - écrit par E. LEON


              

Commentaires

1.Posté par delannay le 09/12/2004 19:24
les delannay il y en a 300 en france

Nouveau commentaire :
Twitter







Facebook

Les annonces

Vente (119)

Divers (17)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube