Saint-Laurent du Maroni

Myrianne Jarnier nous présente l'album 'Da Ho Baz'

Découverte par les Guyanais il y a quelques années avec le titre « Pa douté », Myrianne Jarnier a su faire son petit bonhomme de chemin dans le paysage musical local. Professeur de portugais à St-Laurent du Maroni, on la voit évoluer régulièrement avec le groupe Akwarel et elle participe souvent aux albums des artistes locaux. Entrée dans l’univers artistique avec Jean Délin, « le marin chantant », elle lui reste toujours musicalement fidèle et revient aujourd’hui sur le devant de la scène avec leur tout dernier bébé, l’album « Da Ho Baz ».


Présente-nous l’album « Da Ho Baz »…

Myrianne Jarnier nous présente l'album 'Da Ho Baz'
L’album « Da Ho Baz », c’est un regroupement de jeunes qui n’ont jamais participé à un disque auparavant et auxquels Jean Délin a donné la chance de s’exprimer. Ce sont donc Stéphane, José et Améthys, avec Jean Délin et moi, ainsi que d’autres artistes qui ont participé au premier morceau de l’album, destiné aux mamans : Sylviane Cédia, Jacques d’Arbaud, Herman Fleret et Patrick Larade.
Nous avons travaillé aussi avec Jean-Pierre Zabulon, et pour les chœurs,les sœurs Tribord et Chantal Fernand.

As-tu écrit les trois morceaux que tu interprètes ?

J’en ai écrit deux : la chanson en portugais « Reviens vers moi » et « Pour un petit moment »

Est-ce que l’un de ces titres a quelque chose de particulier pour toi ?

En général, quand on écrit une chanson, on est inspiré par ce qu’on a vécu, quelque chose qui nous a touché, ce sont les émotions qui ressortent. Peut-être que ça s’est passé à un moment où je n’allais pas bien et j’ai eu envie d’écrire ça, c’était une sorte d’exutoire pour la douleur. Le titre que je mets en avant, c’est « Reviens vers moi », c’est un zouk qui parle d’amour, de déception, d’espoir…

D’où t’est venue l’inspiration ?

Eh bien, c’est un peu ce que j’ai vécu. Entre femmes, c’est vrai qu’on se raconte beaucoup de choses, comme les hommes d’ailleurs ! Les mauvaises expériences comme les bonnes, et donc on s’en inspire aussi pour écrire (rires). En fait, je crois que toutes les femmes peuvent se retrouver dans cette chanson, c’est un peu ce qu’on voit dans la vie de tous les jours : on tombe toujours amoureuse de celui qu’il ne faut pas !

Est-il possible d’être actif dans la musique en vivant à St-Laurent ?

Myrianne Jarnier nous présente l'album 'Da Ho Baz'
Il suffit je pense, de s’organiser pour donner libre cours à sa passion. C’est vrai que le travail est important puisque c’est ce qui nous permet de vivre, et je suis à un stade actuellement où je ne peux pas encore vivre de mon art, de la musique, il faudrait vraiment qu’on fasse un tube pour qu’on puisse en vivre (rires). C’est très dur parce que les promoteurs ne comprennent pas qu’il y a un certain respect à avoir vis-à-vis de l’artiste, qu’il ne faut pas le considérer comme une vache à lait ! Comme faire des sous et oublier ensuite de le payer, car cela arrive plus souvent que les gens ne le pensent…il faut vraiment avoir la chance de tomber au bon moment pour que tout se passe pour le mieux, pour que tout démarre et qu’on ait la possibilité d’évoluer et d’avoir une carrière.

Peux-tu nous parler de ta carrière ?

Myrianne Jarnier nous présente l'album 'Da Ho Baz'
J’ai commencé à Toulouse où j’étais étudiante, je ne chantais pas, je dansais dans l’association GUAMAGUY. C’est à l’occasion d’une de leurs soirées que j’ai fait la connaissance de Jean Délin qui y avait été invité. J’ai alors tenté le tout pour le tout, je lui ai dit que j’aimerais bien chanter et lui ai demandé ce qu’il fallait faire pour y arriver. Bien sûr, bien gentiment, comme une femme qu’on éconduit (rires), il m’a dit qu’il fallait faire le Conservatoire ! C’était la réponse et je devais m’en contenter !
Donc je n’ai pas fait le Conservatoire mais j’ai pris des cours avec des gens avec qui il travaillait et avec lesquels il m’a mis en contact. Par la suite, on a pu travailler ensemble, même si j’étais jeune et que les jeunes n’ont pas bonne presse et ne sont pas considérés comme des gens sérieux ! Cela a donné l’album « C’est la vie » auquel j’ai participé, l’album « Sensuelle » également, où j’ai chanté des titres seule, l’album « JD and Co » avec lequel je suis arrivée ici en Guyane et le titre «Pa douté », et enfin le tout dernier « Da Ho Baz ».

D’où te vient ta passion pour la musique ?

Ca a commencé toute petite, j’étais la star de mon école maternelle !(rires) A l’époque, il y avait la chanson de Myriam Makéba et dès qu’il y avait une fête à l’école, la directrice voulait que je la chante. Donc je chantais déjà pour les autres quand j’étais petite et ça a continué, je n’ai jamais arrêté de chanter sous la douche ! J’étais artiste dans l’âme puisqu’à l’école, mes meilleures notes étaient en arts plastiques. Je passais des heures à travailler mes dessins, si bien que mon père a même dû me dire qu’il y avait plus important que le dessin ! Mais c’est seulement quand je suis partie faire mes études que j’ai pu m’adonner vraiment à ma passion.

As-tu déjà eu des propositions d’artistes ou de producteurs ici ?

J’ai déjà eu l’occasion de travailler ici avec Jean-Pierre Bonjotin puisque j’ai fait les chœurs pour Sam Hilair, Jules Thomas, Yvanne Thoris... Je ne dirais pas que j’ai un contrat écrit avec Jean Delin, ce serait plutôt un contrat moral, je suis fidèle aux gens avec qui je travaille. Il m’a toujours donné la liberté de travailler avec d’autres mais pour l’instant, je pense que je n’ai pas encore donné tout ce que je devais donner pour lui permettre de s’asseoir dans le monde artistique. Cependant, il est prévu que je travaille avec Jean-Pierre et avec Double Croche pour qui j’ai fait les chœurs.


Comment est-ce que tu gères ta vie professionnelle, ta passion pour la musique et ta vie de famille ?

Bien! A partir du moment où la personne avec qui on vit accepte qu’on ait une autre vie à côté, eh bien, normalement tout doit bien se passer. On s’organise en conséquence, moi j’ai la musique, lui il a le sport… Je pense que chacun a le droit d’avoir son petit jardin où il peut s’épanouir.
28 Septembre 2004 - écrit par Rédaction


              

Commentaires

1.Posté par tilbourg le 19/12/2004 03:02
je trouve que Mme Jarnier a bien repondu.Et de toute façon ces chansons sont trés bien aussi!!!
karine.

2.Posté par Mahasingh Ania le 12/02/2005 22:16
Bonjour madame Jarnier!!!!
J'espère que vous vous souvenez de moi. J'ai été votre élève au lycée Bertène Juminer; Ania Mahasingh, ça vous dit quelque chose? Je suis actuellement à montpellier, je fais des études de langues étrangères appliquées et suis en deuxième année de licence. J'ai d'ailleurs rencontré une autre guyanaise, Adelaar Christine que vous devez aussi connaître, à Montpellier, le monde est petit n'est-ce pas? C'est d'ailleurs elle qui m'a dit que vous aviez sorti un nouvel album et je tenais à vous féliciter. Je vous souhaite par ailleurs une très heureuse nouvelle année et tout le meilleur de tout sincèrement!

3.Posté par LOUISY Nadège le 15/02/2005 17:58
eh!eh!eh! ma copine en fin le monde entier pour découvrir ta belle voir. Mimi ne lache pas laffaire tu mérite d'aller plus loin et de devenir une vrais star comme tu les déja à mais yeux et suis fière de chanté a tes cote ma copine bizzzzzzzzzzzz

4.Posté par karl de la cité U Faucher le 10/06/2009 15:17
C'est trop top ton parcours Myrianne. J'ai la chance d'avoir ton premier album avec Jean Delin. Gros bisous de la Réunion.

5.Posté par MISS MANA 2009 le 23/07/2009 12:43
Une pensée spéciale à toi MYMY

En plus d'être professeur de langue,
tu possède un talent caché qui est le chant.
Je t'admire en tant que professeur pour avoir été ton élève, en tant que personne,
je sais ce que tu vaut, alors en tant que artiste tu as une fan N°1


cela ne doit pas être évident pour toi, je te fait confiance et t'encourage jusqu'au bout et ce quelque soit tes projets avenir.
Je te soutient à 100 %

( Tenho muitas coisas para te contar )

beijos !!! Deus lhe abençoa!!!!!!!!!!!


à bientôt ma CHERIE!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter







Facebook

Les annonces

Vente (73)

Divers (11)

Immobilier (37)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube