Saint-Laurent du Maroni

Portrait: Mafiou Marcius, jeune chef d’entreprise saint-laurentais.

A l’origine, ce jeune saint-laurentain souhaitait devenir professeur. Aujourd’hui, s’il a bien fait carrière dans la formation, c’est de formation automobile qu’il s’agit, et Mafiou est loin d’avoir perdu au change : il est, à 30 ans, à la tête de sa propre entreprise d’auto-école, créée en 2001 et ne pense pas s’arrêter en si bon chemin. Nous sommes allés à sa rencontre...


97320.com:Pourquoi avoir choisi de travailler dans la formation automobile ?

Portrait: Mafiou Marcius, jeune chef d’entreprise saint-laurentais.
M.M.:En fait, à la base, je désirais être professeur ou instituteur, dans le domaine de la formation, la transmission du savoir. J’ai été pion pendant deux ans et j’ai beaucoup aimé le travail avec les élèves, et j’aurais voulu poursuivre dans cette branche, mais par faute de moyens de mes parents, j’ai choisi la formation automobile qui était une voie aussi intéressante et plus rapide.

97320.com:Comment se sont passés tes débuts ?

M.M.:Ca a été assez difficile, comme pour toutes les entreprises, je pense. C’était surtout au niveau des finances : bien sûr, je m’étais préparé à l’avance, j’avais fait des économies mais au niveau des banques, ça n’a pas suivi. Elles n’avaient pas confiance en la fiabilité de mon projet, à cause de ma jeunesse et du fait qu’il y avait déjà trois auto-école sur le marché, donc je n’ai eu aucune aide des banques.

97320.com:Quels sont les objectifs que tu souhaites atteindre ?

Portrait: Mafiou Marcius, jeune chef d’entreprise saint-laurentais.
M.M.:Mon objectif, au niveau de la formation automobile, est de créer un centre de formation automobile dans l’ouest guyanais. Il y a une carence de moniteurs d’auto-école et j’essaie déjà de recruter quelques jeunes pour les envoyer en formation vers Cayenne puis les Antilles ou la métropole, pour à terme créer ce centre et pouvoir faire passer tous les permis à Saint-Laurent. Je pense atteindre cet objectif même si actuellement, j’ai quelques ennuis au niveau de mes moniteurs qui doivent partir pour diverses raisons. Nous étions quatre et à la fin du mois de juin, je vais me retrouver seul comme au début, ce qui va retarder ce projet. Au niveau administratif, ma famille peut m’aider mais pour ce qui est de la formation proprement dite, il faut un diplôme, et c’est plus difficile. Très peu de gens possèdent ce diplôme, et il est d’ailleurs vraiment dommage que les jeunes ne s’orientent pas plus dans cette voie. Je travaille actuellement avec quatre jeunes qui doivent passer le concours à Cayenne en novembre.

97320.com:Y a-t-il une bonne entente avec tes concurrents ?

M.M.:Au départ non, mais finalement ils se sont rendus compte que même à quatre sur le marché, il y a de la place pour tous, ça va mieux.

97320.com:Quelles sont les difficultés que tu rencontres dans ton activité ?

Portrait: Mafiou Marcius, jeune chef d’entreprise saint-laurentais.
M.M.:Notre taux de réussite a chuté actuellement par rapport au nouveau code, qui est plus difficile que l’ancien. Les questions sont plus corsées et les élèves ne sont pas encore prêts à y répondre. Il y a également des difficultés dues à la langue car nous avons affaire à un public très diversifié parmi lequel beaucoup de candidats sont non francophones

97320.com:Quels conseils donnerais-tu à des jeunes qui ont envie de se lancer et de créer leur entreprise ?

M.M.:Il faut savoir ce qu’on veut, et avoir la volonté, même s’il y a des embûches, de la concurrence, de surmonter tout cela. Au niveau financier, si ça ne passe pas auprès des banques, il existe d’autres organismes de financement, il faut chercher et essayer un peu partout.
8 Juin 2004 - écrit par Rédaction


              

Commentaires

1.Posté par ticlaire5@msn.com le 11/06/2004 23:39

Toute mes félicitations à mon pot Mafiou. M-C.C

Tchimbé rèd nou la kéw, pa blié koté nou soti, La ri Colonel Tourtet...

2.Posté par celaciay@wanadoo.fr le 12/06/2004 11:35
Salut Mafiou, c'est l'une de tes anciennes collégue Bascketeuse.
Je tenais absolument à te féliciter,pour ce long chemin que t'a parcouru.Tu prouve bien que les jeunes on de l'avenir en Guyane et que si on veut on peut.
Je te souhaite un bon courage, "tchembé red pa moli a molia qui red"

3.Posté par lyvia31@hotmail.com le 31/08/2004 13:49
salut mafou un bonjour d'une ancienne élève a toi et j'espère ke tous tes projets se réaliseront, je pense ke ta la capacité pour y arriver donc je te souhaite bonne chance et nabandonne jamais on a tous confiance en toi .

4.Posté par adansie landoo le 19/10/2004 22:39
tete mangue sou c a mo landoo mo k souhai t to longue vie kon to tete bonne chance mi blada mo ké vini wè to st laurent

5.Posté par louisy nadège le 15/02/2005 18:28
salutt fiou je te poste une petie encouragement de la ville spatial comme jeune tu as su démontré que si l'on veut en peut alors continue comme celà force pour toi et ta famille
a bientôt

6.Posté par Betty le 20/02/2005 02:13
Bel exemble de volonté, persévèrance et recherche pour tous. Je souhaite que beaucoup prenne conscience de ce que tu conseilles; Rien n'est facile dans la vie il faut toujours se battre. Je t'encourage à avancer dans ton projet, car nous sommes dans l'Ouest. des antennes s'installent mais il y a encore à mettre et surtout assurer.
Merci Mafiou !

7.Posté par rico le 15/10/2006 18:41
Bravo mafiou et surtout continu sur ta lancée. Tu es une source de motivation pour beaucoup de jeunes, qui j'espère de baisseront pas les bras en voyant ton parcours professsionnel.Big force mon frère.
Eric LTK

8.Posté par majosi le 18/08/2009 20:39 (depuis mobile)
salut mafiou très belle exemple pour nous autant que jeunes saint-laurentains, j'espère que tes projets réaliséront avec la force de bon dieu, je te souhaite bon courage et pleins de bonheurs. Big-force et tchjimbé red, my fr

Nouveau commentaire :
Twitter







Facebook

Les annonces

Vente (120)

Divers (18)

Immobilier (55)




Partager ce site
Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
LinkedIn
Vimeo
YouTube